Présentation

La recherche fait depuis quelques années des progrès étonnants dans la compréhension des maladies liées au vieillissement. Ces progrès sont si rapides que nous avons du mal à envisager pratiquement ce qu’ils peuvent impliquer pour notre propre cas. La Lettre du Dr Thierry Hertoghe est un sésame pour découvrir et comprendre les nouvelles thérapies naturelles anti-vieillissement.

Avec le Docteur Hertoghe, vous entrez dans un cercle de personnes qui ont accès à des traitements dont la plupart des médecins n’ont pas encore entendu parler. Chaque mois, vous découvrez des informations qui ne peuvent être trouvées nulle part ailleurs, détaillée très précisément par le Docteur Hertoghe. La Lettre est rédigée pour être lue par tous, mais plus encore par ceux qui veulent participer activement à améliorer leur santé avec les moyens les plus avancés. Elle est publiée mensuellement au format électronique.

Présentation en vidéo

abonnement

Pour en savoir plus sur la Lettre du Dr Thierry Hertoghe, regardez la présentation en vidéo ci-dessus. Cliquez sur la vidéo pour faire pause.

Pour lire cette présentation au format texte, cliquez ici.

Dr Thierry Hertoghe

Thierry HertogheIl fait partie d’une lignée de médecins, depuis quatre générations. Son arrière-grand père Eugène Hertoghe a été un des tout premiers spécialistes des problèmes de thyroïde, avec une maladie le « syndrome d’Hertoghe », qui porte son nom.

En plus de ses fonctions de président et fondateur de la World Society of Anti-Aging Medicine (Association mondiale de médecine anti-âge, qui regroupe plus de 8000 médecins), il a été membre du Comité International des Conseillers scientifiques de l’American Academy of Anti-Aging Medicine (A4M) qui compte 26 000 membres médecins, professionnels de santé et scientifiques de 120 pays.

Il a été coordinateur scientifique et chargé d’enseignement au cycle post-universitaire de thérapie médicale anti-aging, au Département de Prévention de la Sénescence du Centre Universitaire de Charleroi, et chargé de cours de programme post-universitaire de médecine anti-âge pour médecins, en Allemagne.

Le Docteur Thierry Hertoghe est également l’auteur de nombreux ouvrages médicaux de référence dont « Comment rester jeune plus longtemps » aux éditions Albin Michel, « Le régime hormone », publié par Thierry Souccar Editions, l’ouvrage de référence auprès des médecins « Hormone Handbook », guide de l’hormonothérapie pratique qui a instruit des milliers de médecins, ainsi que des traités de médecine anti-âge.

Mandats

  • Fondateur et Président de la World Society of Anti-aging Medicine (WOSAAM), 8 000 membres ;
  • Fondateur et membre du comité éditorial du Journal of European Anti-Aging Medicine, Londres, 2005-2008 ;
  • Cofondateur et Président de la International Hormone Society, 2 500 membres ;
  • Secrétaire Général de l’Académie de Médecine Générale de Belgique, 1996.

Cours et conférences médicaux et scientifiques

  • Coordinateur scientifique et chargé d’enseignement, cycle post-universitaire de thérapie médicale anti-aging, Département de Prévention de la Sénescence, Centre Universitaire de Charleroi, 2001-2003 ;
  • Chargé de cours , programme post-universitaire de médecine anti-âge (spécialisation) pour médecins, Allemagne ;
  • Chargé de cours, programme, post-universitaire de médecine esthétique (spécialisation) pour les médecins, France ;
  • Coordinateur scientifique et chargé de cours, International Anti-aging Medicine Specialization.

Les villes où le Docteur Hertoghe a donné des conférences

Aix-la-Chapelle, Amsterdam, Abu-Dhabi, Anvers, Athène, Bad Reichenhall, Baltimore, Bangkok, Barcelone, Belgrade, Berlin, Bruges, Bruxelles, Budapest, Chicago, Cologne, Dallas, Dusseldorf, Frankfurt, Genève, Gand, Genval, Hasselt, Hong-Kong, Istanbul, Jakarta, Jodoigne, Kuala-Lumpur, Larrne, Las Vegas, Louvain, Londres, Los Angeles, Lucerne, Madrid, Melbourne, Miami, Milan, Monaco, Moscou, Mumbai, Munich, New-Jersey, Nice, Orlando, Paris, Perpignan, Prague, Rome, San Diego, San Francisco, Sao Paulo, Seattle, Shanghai, Sydney, Taipei, Tampa, Tokyo, Trumbull, Vienne Varsovie, Washington.

Livres

  • Comment rester jeune plus longtemps, de Thierry Hertoghe (2000)
  • Le régime hormone de Thierry Hertoghe et Margherita Enrico (14 janvier 2010)
  • The Atlas of Endocrinology for Hormone Therapy de Thierry Hertoghe (2010)
  • DHEA, l’hormone du mieux-vivre de Thierry Hertoghe et Jacques-Jules Nabet (6 mars 2002)

Famille

Quatrième génération successive de docteurs en médecine travaillant dans le domaine de l’endocrinologie depuis 1892 (après Eugène – ancien vice-président de l’Académie Royale de médecine de Belgique, Luc et Jacques Hertoghe, et sa soeur Thérèse Hertoghe, endocrinologue)

Diplômes

  • Diplômé en 1986 Docteur en médecine, Université Catholique de Louvain (ULC), Belgique
  • Spécialisation 1989, en médecine générale, Université Libre de Bruxelles (ULB)
  • Certificat 2003, “Anti-aging Medical Therapeutics”, Centre Universitaire de Charleroi
  • Diplôme 2005, “Anti-aging Medicine Specialization”, European Institute of Scientific Anti-Aging Medicine, Paris

Abonnez-vous à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

abonnement

 

 

Ils en parlent

« Je me régale à vous lire . J’aime énormément votre façon claire et sensée d’écrire les choses ! Merci pour votre humour ! Si seulement mon médecin pouvait vous lire !
Bravo ! »

Tess Imperiale

 

« Vous pouvez utiliser ce témoignage si vous le souhaitez : je suis abonnée à la Lettre du Dr Hertoghe que je trouve ultra-instructive. Je travaille dans le milieu esthétique et je suis en contact toute la journée avec des clientes qui ont divers problèmes : troubles du sommeil, mal de dos, fatigue chronique etc…

Les dossiers réalisés par ce docteur sont tout simplement géniaux, ils répondent à beaucoup d’interrogations de ma clientèle et je n’hésite pas à les inciter à s’abonner.

Toutes celles qui ont franchi le pas sont ravies et me remercient de leur avoir fait connaître cette publication, certaines ont définitivement réglé leurs problèmes.

Bien cordialement, »

Elodie Vialle

 

« Vous contribuez à nous aidez à vieillir moins vite , je transfert vos mails à un grand nombre de mes clients et amis. »

Alain Ollivier

 

 « Je suis abonnée à La Lettre du Dr Thierry Hertoghe depuis plus d’un an et j’en suis très satisfaite. Je vous expliquerai plus loin comment elle a changé ma vie.

Il convient de dire que je suis sourde depuis 10 ans à cause des médicaments (je pratique la lecture labiale), et que malgré mes très faibles revenus, je me suis abonnée. Et ça vaut vraiment le coup !

En effet, cette publication est de très très grande valeur. Je dirais mieux, c’est la découverte la plus intelligente et utile que j’ai faite sur Internet (et Dieu sait si je suis curieuse et avide d’apprendre !) »

Isabelle Borget

 

Merci vraiment beaucoup pour toutes les informations que vous portez à notre connaissance. Grâce à votre sens du partage, nous sommes, je suis sûre, très nombreux à nous portez beaucoup mieux.

Encore merci beaucoup.

Brigitte de Waziers

abonnement

 

 

Lettres parues

Voici quelques extraits des Lettres du Dr Thierry Hertoghe déjà parues.

CDH_aout_micrositeN°45 L’anatomie masculine sans tabou

Un tabou tenace impose un silence accablant, même au sein de la communauté médicale, sur les organes génitaux masculins et leurs fonctions. Pourtant, ils méritent qu’on en parle et qu’on en prenne soin, non seulement pour le plaisir et la satisfaction qu’ils offrent quand ils fonctionnent bien, mais aussi pour éviter les souffrances qu’ils occasionnent quand ils sont défaillants ou malades.
Nous touchons là au domaine de l’intime de chaque homme. Lorsque le pénis et les testicules vont mal, cela affecte négativement son estime
personnelle et, par voie de conséquence, l’équilibre de sa relation amoureuse.
N’est-il pas dommage, pour des amoureux, de renoncer à une activité sexuelle épanouie soi-disant parce qu’on en a « passé l’âge » ou parce que l’on croit qu’on n’en est « matériellement » plus capable ? Détrompez-vous ! Un appareil génital vieillissant n’est pas une fatalité. Mais encore faut-il oser en parler

 

CDH_juin_micrositeN°44 Surprenante restauration de l’audition par des thérapies hormonales

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les ressources à notre disposition pour restaurer une audition défaillante ou améliorer les capacités auditives d’une personne âgée sont nombreuses. Après les solutions nutritionnelles, abordées dans de précédents numéros, découvrez les traitements hormonaux qui ont montré leur efficacité dans un nombre non négligeable de cas.
Jusqu’à l’âge de 54 ans, j’étais persuadé qu’il n’existait pas d’autre solution à la perte auditive que de supporter un appareil dans les oreilles pour augmenter le volume sonore.
Malheureusement, ce dispositif d’aide auditive fonctionne mal dès lors que différentes sources de sons, voix ou bruits, émettent en même temps. Écouter une personne dans un contexte où la musique est forte, par exemple, à plus forte raison lorsque d’autres groupes de personnes discutent à proximité, devient un véritable
calvaire.

 

CDH_juin_micrositeN°43 Entendre les oiseaux à tout âge  :  Les solutions Nutritionnelles

Chacun d’entre nous, en vieillissant, perd une partie de sa capacité à entendre. Cette perte auditive commence dès l’âge de 25 ans (voir l’audiogramme ci-dessous, qui permet de visualiser les sons pouvant ou non être entendus en fonction de l’âge). Chez certains, cette détérioration progressive de l’ouïe se produit beaucoup plus rapidement que chez les autres.
Ce type de perte auditive est appelé « perte auditive liée à l’âge », ou presbyacousie (du grec presbys, « aîné », et akouein,
« entendre »). C’est une perte d’audition progressive qui concerne les deux oreilles. Elle est dite bilatérale. La détérioration se localise alors au niveau de l’oreille interne et du système nerveux qui s’y connecte, notamment le nerf auditif. On parle, pour cette raison, de perte auditive de type neurosensoriel.

 

CDH_maiN°42 Mesdames, rajeunissez votre intimité en prenant soin de vos organes génitaux

Un tabou tenace nous empêche de parler ouvertement de nos
organes et tissus génitaux. Et pourtant ! Eux aussi vieillissent. Sion ne leur accorde pas l’attention nécessaire, ils provoquent gêne et douleurs… Les tissus de la vulve, le vagin, le clitoris sont particulièrement fragiles et sensibles, et ce n’est pas parce que, passé un certain âge, on ne peut plus avoir d’enfant qu’il faudrait les négliger. Quelques précautions simples vous permettront de continuer à vous sentir bien dans votre intimité, toujours pleinement féminine. Alors, affrontons «l’origine du monde » !
Les organes génitaux féminins… ne pas oublier d’en
prendre soin !
Je parlerai ici surtout de la vulve et du clitoris, organes extérieurs, et du vagin, organe intérieur, zones de plaisir sexuel.
L’utérus et les ovaires, situés dans l’abdomen, correspondent plutôt aux organes de reproduction. Nous ne nous y attarderons pas particulièrement cette fois-ci.  La zone génitale féminine mérite toute l’attention des femmes, quoi que leur dicte leur pudeur. C’est elle qui permet le miracle du don de la vie et c’est aussi le siège du plaisir sexuel.  Mesdames, n’hésitez pas à parler ouvertement de sexe, à prendre soin de vos organes et de vos tissus génitaux ! Ce ne devrait pas être un tabou. À force de ne pas en parler, on les néglige, ce qui peut, en retour, accélérer leur vieillissement prématuré.

 

Capture d’écran 2016-04-19 à 12.17.58N°41 N’ayez plus honte de vos ongles de pieds

Avec l’âge, il est de plus en plus difficile de conserver des ongles en bonne santé. C’est même souvent à l’état de leurs ongles que les médecins constatent bien souvent le vieillissement de leurs patients, particulièrement s’agissant des orteils qui sont la partie du corps dont nous prenons le moins soin. C’est une grave erreur. Montrez-moi vos ongles de pieds et je vous dirai qui vous êtes !
De la dignité des ongles des pieds
Ma mère, à la fin de sa vie, était devenue incapable de prendre soin de ses ongles. Elle n’aimait pas marcher et finit par ne plus être en mesure de se déplacer. Faute de mouvements et d’un bon approvisionne ment sanguin, ses pieds et en particulier ses ongles de pieds se détériorèrent rapidement. Pour ne rien arranger, la pédicure de la maison de repos dans laquelle elle vivait refusait de lui couper ses ongles. Soi-disant de peur de lui faire mal. Il faut dire qu’ils avaient poussé dans tous les sens et que ce n’était vraiment pas beau à voir. Comme personne ne voulait s’en occuper, j’ai fini par chiper des ciseaux stériles dans le matériel des infirmières et par m’emparer d’une lime dans la trousse de toilette de ma mère.

N°40 Entendre de nouveau parfaitement

La classique perte d’audition liée à l’âge n’est pas une fatalité. Non seulement celle-ci peut, dans de nombreux cas, être évitée ou fortement atténuée mais, une fois survenue, elle peut être réversible en améliorant son mode de vie et son alimentation.

Comment j’ai perdu et retrouvé l’ouïe

L’ouïe a toujours été chez moi un sens très aiguisé. J’entends « trop » bien, une caractéristique que j’ai héritée du côté de mon père. Consé- quence : pour pouvoir me concentrer, écrire et analyser des dossiers médicaux et des études scientifiques, ou même tout simplement dormir, je dois avoir recours à des bouchons d’oreilles près de la moitié du temps.

Pourtant, vers l’âge de 54 ans, j’ai souffert pour la première fois d’une perte d’audition. J’avais écouté, de façon prolongée, des cours d’espagnol grâce à un baladeur, tout en conduisant ma voiture décapotable. J’ai l’habitude de faire deux ou trois choses en même temps pour optimiser mes activités. Lorsque je conduis, je m’efforce donc de faire une autre chose utile. Seulement, les bruits du vent et du moteur d’une Morgan décapotable sont si forts que, pour écouter mon cours de langue, j’ai augmenté de façon inconsidérée le volume sonore de mon baladeur. En moins de deux semaines, mes tympans étaient endommagés et j’ai perdu une partie importante de mon audition. Je devais demander aux gens avec qui je communiquais de répéter ce qu’ils venaient de dire. Heureusement, cette perte auditive n’était pas irré- versible, mais je mis quatre à six mois à récupérer mon excellente ouïe. Depuis, je n’ose plus utiliser d’écouteurs, hormis lorsque je voyage en avion, et encore, avec prudence. Depuis deux ou trois semaines, j’entends transitoirement moins bien de mon oreille gauche car elle est enflammée et ne semble pas bien guérir. Les sons me parviennent, à cette oreille, comme atténués. Bien qu’un peu inquiet, je suis presque sûr que ce n’est que transitoire.

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

 

cdh_decN°37 L’hormone qui fait du bien à votre cerveau

Il existe une hormone capable de vous éviter de perdre vos clés, qui vous aide à retrouver un nom enfoui dans votre cerveau, à ne plus oublier ce que vous étiez venu chercher. Elle a un nom : la prégnénolone. Cette toute petite molécule agit sur la mémoire à court terme et sur la concentration. Découvrez tout ce qu’elle peut faire pour améliorer votre quotidien.

Stimulateur de la mémoire
La prégnénolone est probablement de toutes les substances – hormones, micronutriments, produits chimiques ou pharmaceutiques – le composé qui améliore le mieux la mémoire à court terme. La mémoire à court terme est la capacité de se souvenir de ce qui vient d’arriver ou d’être pensé il y a quelques minutes ou quelques heures. La mémoire à long terme est, quant à elle, la capacité à retenir des informations plus anciennes qui remontent à des semaines, des mois voire des années auparavant.

Mon expérience personnelle

J e prends de la prégnénolone quotidiennement depuis plus de 15 ans et à aucun moment je ne l’ai regretté. En effet, peu après mes 40 ans, je me suis aperçu que ma mémoire avait faibli. Ma mémoire à court terme surtout. Quand je passais d’une pièce à l’autre, ce qui me dérangeait le plus était de devoir faire un effort de quelques secondes afin de me rappeler pourquoi j’entrais dans cette pièce. Quel outil, papier, livre, ordinateur, ou quelle information venais-je y prendre ? Heureusement, au bout d’une demi-minute, la mémoire finissait par me revenir. Elle n’était pas mauvaise au point de me faire complètement oublier ma quête.

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

cdhN°36 Avez-vous peur de rajeunir ?

La médecine anti-âge fascine et dérange… Le docteur Thierry Hertoghe explique les fondements d’une pratique médicale innovante qui promet d’effacer les marques des années. Notre corps peut-il vraiment défier le temps ?

Qu’est-ce la médecine anti-âge ?
La médecine anti-âge est une discipline médicale qui s’efforce de ralentir, diminuer ou même inverser le vieillissement. Cela n’a rien à voir avec la médecine esthétique, qui cherche à améliorer l’apparence physique extérieure uniquement, sans réellement toucher aux processus qui sont à l’origine du vieillissement. La médecine anti-âge, elle, vise à produire des changements psychologiques et émotionnels bénéfiques, ainsi qu’améliorer le patient physiquement. À l’intérieur comme à l’extérieur de son corps.

L’inversion du vieillissement

Grâce à des avancées importantes dans cette nouvelle discipline médicale, au fil des années, l’accent s’est déplacé d’une médecine anti-âge qui cherchait principalement à atténuer le vieillissement, vers une médecine qui cherche à inverser le vieillissement. C’est ce que l’on appelle en anglais la Reversing Aging Medicine, cherchant à rendre plus jeune un patient sur les plans psychologiques et physiques.

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

DTHN°35 Les solutions pour faire taire les acouphènes

Comment stopper le bourdonnement ou sifflement constant dans vos oreilles

Qu’est-ce qu’un acouphène ? Que pouvons-nous faire?
L’acouphène est le terme médical qui désigne une perception auditive s’apparentant à un sifflement, un bourdonnement ou un grésillement anormal et qui ne provient pas du monde extérieur mais de l’oreille interne des patients. Les personnes atteintes de cette maladie perçoivent des sons constants pendant plusieurs minutes, heures, jours, voire semaines ou mois, certains de façon permanente. La plupart des gens atteints en souffrent de façon récurrente et à une intensité variable.

Expérience personnelle

Je souffre moi-même d’acouphènes depuis quelque temps. J’avais environ 55 ans lorsqu’ils ont débuté. Je traversais alors une période de stress et de surmenage. Mes oreilles ont commencé à percevoir un son étrange, comme un sifflement aigu, qui est depuis resté le même. Il arrive parfois que l’intensité du son diminue. La plupart du temps, il n’est même plus là, il disparaît. Mais lorsque ce sifflement est audible, il s’agit toujours du même son, bien reconnaissable.

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

cdh34N°34 De beaux ongles : c’est beaucoup plus que du vernis

Nos ongles en disent long sur notre état de santé. Même lorsqu’ils montrent des signes de vieillissement ou qu’ils sont malades, des traitements et une alimentation adaptés permettent de retrouver des ongles sains, solides, et resplendissants.

Bien qu’ils aient régressé au cours de millions d’années d’évolution, nos ongles sont tout ce qu’il reste de nos griffes d’anciens prédateurs. Pour le médecin que je suis, ces «griffes» – que l’on appelle maintenant des ongles apportent une multitude d’informations sur la santé. Elles renseignent notamment sur la santé des autres phanères, ces structures issues de l’épiderme (partie superficielle de la peau) comme les cheveux et les poils.

Mieux, les ongles me renseignent même sur la personnalité du patient que j’ai face à moi, car leur aspect est influencé par ses états nutritionnels et hormonaux. Des ongles friables, par exemple, sont souvent dus à une insuffisance
thyroïdienne. Or, je sais que le manque d’hormones thyroïdiennes a tendance à donner des personnalités plus faibles, plus fatiguées et d’humeur maussade le matin, plus lentes à la détente pour réfléchir. Des ongles friables peuvent aussi être dus à un manque de fer. Ce type de déficience entraîne des «coups de fatigue » le soir qui peuvent aller jusqu’à un état d’épuisement, ce qui explique que ces personnes s’endorment devant la télé et tendent à renoncer à toute activité physique…

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

cdh33N°33 Gardez des jambes fermes et solides

 

Quel est le secret de ces femmes aux jambes belles et fermes ? Cela commence par des choses très simples : un régime alimentaire adapté et une activité physique régulière, mais il y a beaucoup plus. Voici un guide complet pour rajeunir vos jambes.

Tentez d’imaginer quelques secondes que vous avez perdu l’usage de vos jambes. Au-delà de l’usage de vos membres, c’est aussi votre indépendance que vous avez perdue. Vous devez être en permanence assisté par d’autres personnes pour effectuer toutes sortes de petits gestes du quotidien.

Bien sûr, de temps en temps, quelques individus exceptionnels qui ont perdu l’usage de leurs membres font la « une » des journaux
pour leurs exploits sportifs. Ils parviennent à réaliser des performances que des sportifs comme moi ou la plupart d’entre vous ne pourraient pas accomplir. C’est incroyable

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

cdh32N°32 Comment rendre les femmes belles et heureuses

Dès l’âge de 30 ans, il est possible de contrer les effets du vieillissement et de permettre aux femmes de vivre mieux, plus heureuses, et probablement plus longtemps en suppléant les hormones féminines qui leur manquent.
Les effets protecteurs de ces hormones contre la maladie
Nous avons vu dans une précédente lettre à quel point les hormones féminines sont importantes pour la santé et l’épanouissement d’une femme. Rappelons quelques-uns de ces effets. Plusieurs études scientifiques ont confirmé l’utilité d’une supplémentation chez une femme qui présente un déficit en hormones féminines.

Ces suppléments d’hormones féminines améliorent, chez les femmes qui en ont besoin, leur santé, la qualité de leur vie et leur performance au travail. Elles peuvent retarder ou même éviter la survenue de diverses maladies et permettre de vivre plus longtemps. Cependant les deux groupes d’hormones féminines travaillent différemment.

Prises en suppléments, les œstrogènes, les hormones féminines principales, libèrent les femmes d’une fatigue continue, de la baisse de l’enthousiasme, d’une mémoire défaillante…

Toutes ces plaintes sont typiques du déficit en œstrogènes. Une telle thérapie peut même éliminer les phases dépressives aigües, voire les pulsions suicidaires, qui parfois s’emparent de certaines femmes lors des deux premières semaines du cycle menstruel (la phase «folliculaire» où les taux d’hormones féminines sont au plus bas, à part les deux derniers jours).

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

cdh31N°31 Le secret des femmes épanouies

Comment les hormones féminines agissent sur le bien-être des femmes et les rendent aussi attirantes

Les hormones féminines, hormones de la séduction

Ce n’est pas un hasard si les hommes sont irrésistiblement attirés et séduits par la beauté et le charme des femmes. Cette féminité, tant
physique que psychique, provient des hormones féminines, et en particulier du principal type d’hormones féminines, les œstrogènes. Les œstrogènes rendent non seulement les femmes attirantes mais leur fournissent aussi de l’énergie, de la gaieté, de l’excitation et de la tendresse, un mélange d’émotions qui rend les hommes éperdument amoureux d’elles.

L’homme qui prit des hormones féminines

Au début de ma carrière, j’ai été frappé par les importants effets bénéfiques qu’obtenaient les femmes ménopausées qui prenaient un traitement aux hormones féminines. Ces bénéfices ont attisé ma curiosité et m’amenèrent à essayer les hormones féminines sur moi-même. J’ai choisi d’en prendre pendant trois jours, pas plus, afin d’éviter de voir mes seins se développer. Non pas que je sois contre un traitement hormonal transgenre, mais je n’étais pas prêt à porter un soutien-gorge. À cette époque, il y a déjà plus de 25 ans, chaque prise de sang montrait chez moi un taux d’œstradiol très faible, voire indétectable, même pour un homme.

Thierry Hertoghe

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

cdh30N°30 Retrouver un ventre plat et ferme

 

Comme tous les hommes qui prennent de l’âge, lorsque vinrent mes 56 ans, je vis se développer un ventre plus saillant où de la graisse
commençait à s’accumuler. J’avais effectivement eu une expérience de quatre mois durant lesquels je m’étais un peu trop « laissé aller».
Je mangeais en moyenne un paquet de biscuits par jour. Les résultats furent dévastateurs : je pris 12 kilos et beaucoup de graisse sur le ventre ! Cette expérience me choqua et m’encouragea à revenir à un meilleur régime alimentaire aussi vite que possible !

Lorsque le ventre vieillit, les intestins vieillissent eux-aussi

Le ventre forme, avec la tête et la poitrine, la principale partie de notre corps. Il contient le système digestif comprenant l’œsophage, l’estomac, le foie, le pancréas, l’intestin grêle et le gros intestin, mais aussi une partie importante de notre système immunitaire, notamment la rate, un organe chargé de produire les cellules immunitaires.

Lorsque l’abdomen vieillit, le tractus gastro-intestinal (les intestins) et le système immunitaire local vieillissent eux aussi.

Thierry Hertoghe

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

cdh29N°29 Des mains splendides : Comment inverser le vieillissement des mains

 

Parfois, lorsque j’inspecte les mains de mes patients, ils me disent : «Mes mains sont devenues affreuses, celles d’une personne âgée ! ». Invariablement, je leur réponds :
«Nous pourrons probablement inverser une grande partie de ce vieillissement». Bien sûr, c’est ce qu’ils veulent entendre, mais c’est aussi et surtout ma conviction, une conviction basée sur des années d’expérience sur des patients. Suite à cette réponse, je rencontre de temps en temps une réaction de surprise : «Vous plaisantez ? Vous n’êtes pas sérieux, n’est-ce pas ? Ce vieillissement n’est-il pas irréversible ? ».

 

Non, je ne plaisante pas. Je suis sérieux, très sérieux. Je pourrais même dire «terriblement sérieux», mais «terrible » n’est pas un mot assez positif pour parler de la réversibilité du vieillissement. Car la médecine d’inversion du vieillissement ramène ou essaie autant que possible de ramener les gens à la bonne condition physique et apparence d’avant. De plus, elle a l’avantage de nous rendre plus énergiques et plus vivants que jamais !

Thierry Hertoghe

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

 

cdh28N°28 LA DHEA : L’hormone du mieux-vivre

 

Prescrire de la DHEA a été la troisième étape majeure de ma carrière dans la médecine anti-âge. Depuis 1892, les préparations d’hormones thyroïdiennes pour traiter l’insuffisance thyroïdienne étaient le traitement le plus fréquent et le plus important prescrit par les trois générations de médecins qui m’ont précédé dans ma famille. Presque par hasard, lors d’un cours de spécialisation médicale, une consœur et amie, Hafida, m’avait appris qu’il existait un médecin tout aussi passionné (ou « fou», comme elle l’affirmait en me taquinant) de la testostérone pour les hommes que moi je l’étais de la thérapie thyroïdienne.

J’ai donc rapidement acheté le livre du Dr Debled dont me parlait Hafida et je suis allé voir ce grand pionnier belge à Paris du traitement de « l’andropause ». La même semaine, sur indication de mon père, je me suis également rendu à Copenhague, au Danemark, voir le Dr Muller, un Danois qui traitait avec succès des patients diabétiques atteints de gangrène des pieds, ou de cholestérol élevé, par des injections de testostérone hautement dosées. La gangrène est la nécrose (mort) des tissus par manque d’afflux de sang, un phénomène qui est corrigé par la testostérone.

Ayant déjà appris à quel point la thérapie thyroïdienne et, dans une certaine mesure, la thérapie au cortisol (un aspect développé par mon père) étaient importants pour la santé, je n’ai pas eu beaucoup de difficultés à comprendre que la testostérone était aussi un traitement important, cela après d’âpres discussions avec ces deux médecins envers qui je me sens infiniment reconnaissant pour l’information précieuse sur la testostérone qu’ils m’ont donnée.

Thierry Hertoghe

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

 

cdh27N°27 Tonifier les épaules et les bras

Extrait :

J’entends régulièrement des patients se plaindre du vieillissement de leur corps, ne sachant pas quoi faire pour en ralentir la vitesse. Lors de la consultation, il arrive que ces patients soulèvent leur bras pour me montrer à quel point leur triceps est tombant, sans tonicité.

Avec l’âge, l’épaule aussi peut se détériorer, ne plus avoir un bon fonctionnement et devenir raide, minée par l’inflammation et le dépôt de calcifications (dépôts locaux de calcium qui surviennent lors de saignements à l’intérieur des muscles). Ces conditions gênent le mouvement et font mal. De plus, elles ne répondent pas toujours bien à l’intervention chirurgicale, tant les récidives ou les complications sont fréquentes après l’opération.

Pour de telles situations, les patients me posent tous la même question : «Pouvez-vous faire quelque chose, docteur ? » Ils ont pourtant cherché de l’aide auprès de leur médecin de famille ou d’un spécialiste rhumatologue. En vain.

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

N°26 Inverser le vieillissement de la poitrine

Extrait :

cdh26Lorsque la poitrine vieillit, le cœur et les poumons deviennent vieux eux aussi.

La poitrine représente, avec la tête et le ventre (l’abdomen), la partie principale de notre corps. Elle est constituée de la poitrine
proprement dite, à l’avant, et du dos à l’arrière, et renferme des organes vitaux comme le cœur et les poumons. Lorsque la poitrine
vieillit, le cœur et les poumons situés derrière vieillissent eux aussi.

Nous oublions souvent que la poitrine est un élément capital de notre corps et beaucoup d’entre nous n’ont pas le réflexe d’en prendre soin. Par conséquent, de la même façon qu’une maison se délabre prématurément si l’on néglige son entretien, l’aspect physique de la poitrine se détériore avec l’âge si l’on ne s’en préoccupe pas à temps.

Thierry Hertoghe

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

N°25 La testostérone pour les femmes

Extrait :

cdh25Le traitement qui rend les femmes brillantes et leur partenaire admiratif

Il y a plusieurs années, ma femme a commencé à prendre de la testostérone en plus de son traitement aux hormones féminines. En l’espace de quelques jours, j’ai perdu mon leadership dans le couple, mais contrairement à ce que vous pouvez penser, j’en ai ressenti un grand soulagement : je me suis soudain retrouvé avec la même femme, mais encore plus attirante, plus brillante, dotée d’une personnalité plus forte, plus déterminée, plus sûre d’elle et plus directe dans son comportement. Autre point positif : la plupart de ses inquiétudes ou de ses doutes avaient disparu, ce qui me fit vraiment plaisir.

Je me souviens aussi de l’amélioration qui était survenue chez elle quand elle avait repris de la testostérone après une période d’arrêt du traitement quand elle a été enceinte de notre deuxième fille, Jalla.

Thierry Hertoghe

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

N°24 Rajeunir le cou

Extrait :

Chez cdh24les jeunes, la peau et les muscles du cou sont lisses et fermes. Aucun pli anormal de la peau et aucune ride ne s’y trouve.
Progressivement avec l’âge, plusieurs grands plis de la peau se forment dans le cou, et pendent de plus en plus comme des draperies du menton et des os de la mâchoire inférieure jusqu’à la partie supérieure du tronc.

 

De plus, chez les personnes âgées, une multitude de minuscules plis de la peau, sorte de fines rides, apparaissent sur la peau du cou, comme si la peau devient un parchemin égyptien. De telles ridules apparaissent également près des aisselles.

 

 

Plusieurs femmes, mais aussi quelques hommes, trouvent ces plis gênants, car pour eux ce sont des marques de vieillissement irréversibles qui les poussent
dans la catégorie des « vieux».
Cependant, il existe à l’heure actuelle des solutions médicales efficaces pour diminuer les signes de vieillissement du cou avec une efficacité importante, et qui rendent le plus souvent inutiles
des interventions de médecine esthétiques.

N°23 Le traitement à l’hormone de croissance des adultes

Extrait :

cdh23L’hormone qui transforme votre vie !

Il y a près de 20 ans, à l’âge de 38 ans, j’ai commencé à me traiter à l’hormone de croissance. Bien m’en a pris : ce traitement a transformé ma vie ! Dès le début, ses effets bénéfiques ont été très importants pour moi. Depuis l’âge de 31 ans, par exemple, j’avais besoin de dormir au moins 7 à 8 heures par nuit, mais même dormir autant ne me suffisait plus pour récupérer totalement.

Je restais toujours un peu fatigué et avais besoin de plusieurs jours pour récupérer si jamais j’osais aller au lit plus tardivement, dépassant mon heure de coucher normale. Il m’a suffi de toutes petites doses d’hormone de croissance pour réduire mon besoin de sommeil à 4 ou 5 heures pendant plus de dix ans. La durée optimale était de 6 heures pour une nuit de repos complète et réparatrice.

La première impression inattendue ressentie, lorsque j’ai commencé à prendre de l’hormone de croissance, est le sentiment que le printemps était revenu en moi avec sa fraîcheur et son énergie, un sentiment que j’avais perdu depuis longtemps et dont je n’étais même pas conscient de l’avoir perdu.

Thierry Hertoghe

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

N°22 Les activateurs de la télomérase capitaux pour inverser le vieillissement ?

Extrait :

cdh22Nous avons vu dans une Lettre précédente à quel point il est important pour notre santé et notre longévité de préserver la longueur des extrémités des chromosomes, appelées « télomères ». Pour cela, l’alimentation ainsi que les suppléments nutritionnels et hormonaux ont un rôle majeur à jouer.

Mais il existe aussi, désormais, des activateurs de la télomérase dont l’effet pourrait être encore plus puissant. Ce sont les nouveaux traitements médicaux de pointe qui ont été découverts ou développés au cours des dernières années pour inverser le vieillissement. Il s’agit d’une avancée majeure.

Rappelons que les télomères sont les extrémités terminales des chromosomes et que la télomérase est l’enzyme qui allonge les télomères.

Personnellement, je bénéficie de la prise d’activateurs de la télomérase depuis deux ans. J’ai commencé à prendre un activateur de la télomérase appelé épithalon et mon début de presbytie ou difficulté de lire des textes de près est revenu à la normale dans les cinq à six semaines, me permettant de lire facilement à une distance de 30 cm

Thierry Hertoghe

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

 

N°21 La meilleure posture pour se sentir pleinement vivant

Extrait :

cdh21La première étape pour mieux se sentir est de mieux se tenir.

Pour être mieux, la première étape n’est pas de mieux manger, ou de prendre des suppléments nutritionnels et hormonaux, ou de faire du sport. Non, pour mieux être dans sa peau, la première chose à faire, selon mon expérience, est de mieux se tenir dans l’espace avec de bonnes postures à chaque instant de notre vie. Je tiens à souligner l’expression « bonnes postures » au pluriel, car il existe plusieurs bonnes postures à adopter telle que la bonne position couchée, assise, debout, et en déplace- ment, comme nous le verrons plus tard. Une bonne posture du corps nous apporte non seulement un bien-être physique prononcé, mais également un état mental bien meilleur.
Trois expériences critiques de posture. J’ai pris fortement conscience de l’importance d’une bonne posture à trois moments de ma vie :

 

Thierry Hertoghe

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

 

N°20 Cheveux gris : comment les atténuer ?

Extrait :

cdh20Avec le temps, les cheveux grisonnent. Les cheveux gris sont parmi les marques de vieillissement les plus caractéristiques et sont connus pour être irréversibles ou quasi irréversibles, sauf par des méthodes artificielles comme la recoloration. La recoloration artificielle cependant n’améliore pas la structure et l’état de santé des cheveux grisonnants. Or, il existe des méthodes qui, de manière partielle, redonnent de la couleur aux cheveux gris et blancs. Quelles sont ces méthodes ?

 

Thierry Hertoghe

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

 

N°19 Rides : Comment les atténuer et les faire disparaître ?

Extrait :

Avec cdh19le temps des rides apparaissent sur le visage. Ces signes sont les marques de vieillissement les plus caractéristiques et sont connus pour être irréversibles ou quasi irréversibles, sauf par des méthodes artificielles comme la chirurgie plastique. Ces artifices cependant ne changent rien ou pas grand-chose à la structure et l’état de santé de la peau. Or, il existe des méthodes qui régénèrent réellement la peau et font disparaître ou atténuent fortement les rides. Quelles sont ces méthodes ?

 

Thierry Hertoghe

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

 

 

N°18 La Perte de cheveux : Améliorer les taux d’hormones manquantes pour retrouver une chevelure abondante

Perte de cheveuxExtrait :

Lorsque le grand guerrier Samson a perdu ses cheveux après les avoir eu coupés par Dalila, il a  perdu tout son pouvoir et est devenu un homme vieux et faible. En fait, de grandes vérités sont cachées derrière ce mythe imagé de l’Ancien Testament. La perte de cheveux signifie que quelque chose ne va pas dans l’organisme et qu’un élément est insuffisant, ce qui affaiblit le corps. Plus vous perdez des cheveux, plus vos déficits ou déséquilibres hormonaux et nutritionnels sont importants.

Lorsque j’ai commencé à perdre mes cheveux vers l’âge de 40 ans, perdant non seulement à l’avant de chaque côté du front, mais aussi à l’arrière de ma tête en forme de couronne, j’étais en train de vieillir de façon accélérée. Heureusement, la recherche et la chance m’ont aidé à corriger mon problème. Mieux même, la correction hormonale que j’ai effectuée a en plus restauré mon énergie, ma qualité de vie et mon apparence physique.
En reproduisant cette procédure chez mes patients, j’ai observé des repousses de cheveux, y compris dans les cas où elle est généralement considérée comme impossible.

Thierry Hertoghe

 Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

N°17 Boire de l’eau : Notre premier et souvent notre meilleur médicament

EauExtrait :

Notre premier aliment et médicament est l’eau. Comme nousallons le voir, nous pouvons guérir ou soulager de nombreuses maladies tout simplement en buvant plus d’eau. Les maladies rhumatoïdes peuvent être soulagées en buvant plus d’eau, les maladies cardiovasculaires aussi. Plus important encore, boire davantage d’eau augmente les niveaux d’énergie, permet de mieux dormir et améliore la santé des gens.

L’eau constitue également la majeure partie du corps humain. Les humains sont des masses d’eau présentant des composés organiques et inorganiques en surface et à l’intérieur. Chez les adultes sains, le corps est constitué en moyenne de 60 % d’eau, mais l’obésité diminue parfois ce pourcentage dans le corps jusqu’à 45 % seulement.

Progressivement, avec le temps, l’eau corporelle diminue du stade fœtal à la naissance, puis à la vieillesse. L’essentiel de la diminution se produit pendant les 10 premières années de vie.

Thierry Hertoghe

Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

N°16 Préserver ses télomères et reculer ou ralentir le vieillissement

TelomeresExtrait :

Je peux en témoigner : les télomères et la télomérase sont un des
domaines les plus excitants et prometteurs de la médecine anti-âge.
Les télomères sont les extrémités terminales des chromosomes. La
télomérase est l’enzyme qui allonge les télomères.

La préservation de vos télomères est l’un des moyens les plus sûrs de vivre davantage d’années en bonne santé. Situés à l’extrémité des
chromosomes, ils raccourcissent à chaque fois qu’une cellule se divise, et lorsqu’ils deviennent trop courts, c’est la cellule toute entière qui est détériorée, ce qui favorise l’apparition de nombreuses maladies liées à l’âge.

Ainsi, la santé et la jeunesse dépendent de la longueur et de l’état
fonctionnel de nos télomères. Des télomères trop courts provoquent un vieillissement prématuré et augmentent le risque de mourir jeune.

Heureusement, il existe des moyens naturels pour en préserver la longueur. C’est un premier pas indispensable, avant d’agir directement sur les télomères eux-mêmes, ce dont je vous parlerai dans une prochaine lettre consacrée aux activateurs de la télomérase. Personnellement, je suis plusieurs de ces méthodes de préservation des télomères.

Thierry Hertoghe

Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

N°15 Le Cortisol, l’hormone indispensable au bien-être, à la santé et à la performance

CortisolExtrait :

De toutes les hormones utilisées dans la thérapie hormonale, le
cortisol est probablement la plus importante pour nous maintenir en vie, puisque la vie s’achève en 24 heures lorsque le cortisol quitte notre corps. Et lorsque notre corps produit cette hormone en quantité insuffisante, la vie quotidienne devient une souffrance.

J’ai la malchance, ou plutôt la chance pour un thérapeute, d’avoir des surrénales faibles. Les surrénales sont les deux glandes qui produisent le cortisol. Elles se localisent au-dessus des reins. De là le nom « sur » et « rénales ». A cause de ma carence, je prends un supplément de cortisol depuis près de 35 ans sans interruption pour la corriger. Grâce à ce supplément j’ai pu faire face aux stress et controverses importants qui m’ont atteint en tant que pionnier d’une médecine d’avant-garde. Le cortisol me donne de l’énergie et une capacité supérieure à la moyenne à faire face aux événements.

Thierry Hertoghe
Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

N°13 La Perte de cheveux : Les suppléments nutritionnels pour les faire repousser

CheveuxExtrait :

L’une des plaintes les plus fréquentes en consultation est la perte de cheveux. Les femmes s’inquiètent de voir leur chevelure devenir fine et clairsemée, perdant beaucoup de volume avec l’âge, et les hommes souffrent de voir leur tête ressembler à celle de
leur père, les cheveux raréfi és sur le côté et une tonsure naturelle apparaissant sur le haut et à l’arrière du crâne.

Ils ont raison de se plaindre et de chercher un traitement, car
non seulement la perte de cheveux peut dégrader l’apparence
physique, mais elle est un signe de carences nutritionnelles et/
ou hormonales qui nuisent à la santé. La personne qui perd des
cheveux est en moins bonne santé, car la perte de cheveux est
le sommet d’un iceberg constitué de bien d’autres problèmes. La
bonne nouvelle est que ces carences, et donc presque toutes les
pertes de cheveux sont corrigibles par une meilleure diététique
et la prise quotidienne pour quelques mois, ou parfois à vie, de
suppléments nutritionnels et/ou hormonaux.

Nous traiterons ici des supplémentations nutritionnelles qui
peuvent faire repousser les cheveux.

Thierry Hertoghe

Je m’abonne à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe

 

abonnement

 

 

Santé Nature Innovation

Santé Nature Innovation est une plateforme unique au service de la santé au naturel. Elle présente des alternatives aux traitements médicamenteux lourds et lutte à sa façon contre les maux du quotidien, ceux que la médecine a tendance à délaisser.

Un esprit fondateur

 

sante-nature-innovation

Santé Nature Innovation est née de l’idée de promouvoir les solutions naturelles aux maladies chroniques. Elle met en avant les traitements naturels qui ont fait l’objet d’une validation de la part des scientifiques.

Grâce à ses actions, elle remet sur le devant de la scène ces remèdes oubliés qui ont pourtant fait la survie et la longévité de nos ancêtres.

Les alternatives de traitement qu’elle promeut servent aussi bien à améliorer la qualité de vie au quotidien qu’à assurer une santé de fer pour toute la vie.

Chaque individu, qu’il soit un simple particulier soucieux de sa santé ou un scientifique averti peut trouver en Santé Nature Innovation, la référence lorsqu’il s’agit de médecine alternative et complémentaire.

Elle diffuse des informations vérifiées sur les traitements qu’elle propose et se démarque par son indépendance.

Soucieuse de ce que les lecteurs apprennent, elle ne se laisse donc pas influencer par le lobby tout puissant de l’industrie pharmaceutique ni par aucune autre entité qui se concentrerait plus sur les profits que sur le bien-être véritable de l’être humain.

Un rôle majeur

 

Santé Nature Innovation se concentre principalement sur la nutrition et la santé. Elle se pose comme un spécialiste de ces domaines.

Concrètement, son site constitue un vivier comprenant des informations larges et exhaustives sur tous les sujets touchant la santé.

Ainsi, elle est à jour sur tous les progrès de la médecine tout en réservant une place substantielle aux remèdes particuliers capables de venir à bout des maladies les plus rares.

Là où certains magazines d’informations se concentrent sur des traitements faisant appel à des médicaments coûteux et poussés par un marketing de choc, elle préférera les solutions alternatives et les méthodes de grand-mère qui ont fait leur preuve.

Quelle que soit la solution avancée par ce média particulier, il met un point d’honneur à la choisir parmi les remèdes ayant fait l’objet de validation sur le plan scientifique.

Un objectif

 

Nombreuses sont les personnes qui ont fait le tour des médecins et qui ont expérimenté tous les remèdes connus pour trouver la guérison, mais sans succès.

Ces personnes sont les premières cibles de cette plateforme unique. Elle se destine pour ceux et celles qui sont en quête d’informations avérées et fiables et de solutions envisageables en matière de santé et de bien-être.

Elle met à disposition du plus grand nombre, des informations complètes qui s’efforcent de traiter de tous les sujets liés à la santé.

Dans sa démarche, elle privilégie les solutions naturelles, les remèdes alternatifs et les traitements palliatifs comme les soins par les plantes, le recours aux huiles essentielles…

Des contributeurs de choix

 

Pour encore plus de cachet aux sujets proposés par Santé Nature Innovation, celle-ci choisit avec soin ses contributeurs.

Les sujets traités constituent donc des œuvres authentiques, proposées par des scientifiques de la santé et de la nutrition. Ils viennent de milieux divers et enrichissent les connaissances partagées au public de par la diversité des disciplines qu’ils couvrent.

Enfin, pour assurer le maximum de portée, toutes les modes de diffusion sont privilégiés: revue, dossier, article, revue, reportage…

SNI Editions

La maison d’édition SNI éditions, est spécialisée dans les médecines naturelles, la santé et le bien-être. Créée en 2011, Santé Nature innovation compte à ce jour une trentaine de collaborateurs.

sni éditions

Chaque mois, la société publie des lettres d’informations, une revue ainsi que deux journaux. Ces parutions sont accessibles sous abonnement, gratuit et payant au format électronique ou papier.
Ces publications, diffusent l’actualité scientifique dans le domaine de la santé naturelle. Les thèmes abordés traitent de la douleur, des maladies chroniques, des maux particulièrement handicapants, des pathologies liées au vieillissement ou encore de maladies graves (cancer, diabète, Alzheimer …).
Des conseils de santé relatifs aux traitements et aux modes d’administration, sont prodigués de manière complète et poussée.

L’établissement, a pour mission de populariser et répandre les fabuleuses avancées des « médecines alternatives et complémentaires », afin d’améliorer le quotidien de personnes en souffrance. En privilégient les résultats de la médecine allopathique, la presse grand publique occulte les exceptionnelles découvertes scientifiques liées aux médecines douces. Une vocation pour SNI éditions qui n’a de cesse de vouloir offrir à tout individu, un bien-être de tous les jours ainsi qu’un espoir de guérison, par les remèdes et thérapies naturelles.

SNI éditions a su s’entourer des meilleurs experts en santé naturelle, afin de valider scientifiquement l’ensemble de ces publications. Tel que, des pharmaciens, des universitaires, des médecins comme les docteurs Thierry Hertoghe et Henri Joyeux. Des naturopathes comme Alessandra Moro Buronzo et Jean-François Astier. Des nutritionnistes comme le Dr Jean-Paul Curtay et Julien Venesson spécialisé en micronutrition, ou encore Franck Gigon physiothérapeutes. Un ensemble d’éminents spécialistes des traitements naturels, reconnus dans leur domaine, divulguent une information scientifique de qualité qui se veut toujours à la pointe du progrès.

Parmi les diverses publications éditées, SNI éditions propose plusieurs mensuels payants :

« Alternatif Bien-Être » est un journal de 28 pages, abordant toute l’actualité de la santé naturelle. Au rendez-vous, des interviews de grands spécialistes et un dossier mensuel expliquant, comment palliez-les symptômes d’une maladie grave. Également chaque mois, vous découvrirez un focus sur une plante étonnante et possédant de fabuleux bienfaits engendrés par ces actifs.

« Plantes et Bien-Être » traite des plantes médicinales. Ce journal de 32 pages est réalisé par un ensemble de spécialiste en phytothérapie, aromathérapie (huiles essentielles) et herboristerie. Ce mensuel vous proposera un tour d’horizon des plantes les plus intéressantes, et utiles pour le bien-être et la santé de tous les jours.
« Les Dossiers de Santé et Nutrition » vous sont proposés par le Dr Curtay, médecin de renommée internationale en nutrithérapie. Aux côtés de cet éminent spécialiste, vous découvrirez les derniers traitements naturels validés par la recherche scientifique.
« La Lettre du Docteur Thierry Hertoghe » vous dévoilera les dernières avancées scientifiques liées aux maladies du vieillissement, ainsi que les nouvelles thérapies naturelles.

Ainsi, afin que des nombreuses personnes puissent accéder aux médecines naturelles, SNI éditions propose chaque mois deux parutions totalement gratuites disponibles au format Newsletter.
La première s’intitule « La Lettre de Santé Nature et Innovation ». Réalisée par Jean-Marc Dupuis et comptant plus de 500 000 lecteurs abonnés, cette publication traite des remèdes naturels et des nouveaux progrès scientifiques.
« La Lettre du Professeur Joyeux » rédigée par le médecin éponyme, qui prodigue ici de nombreux conseils liés à sa profession : la cancérologie et la nutrition, est la seconde publication gratuite.

Nous joindre

Notre service courrier :
Sercogest
44 avenue de la Marne
59290 Wasquehal
FRANCE

Messagerie électronique :
contact@santenatureinnovation.com

Téléphone :
+33 (0)1 58 83 50 73